• REVUE DE PRESSE

    REVUE DE PRESSERETOUR VERS ACCUEIL


    Ici, vous trouverez des articles de presse en rapport avec les articles du blog.


  • Ministre médiatique

    Roselyne Bachelot dans le prochain James Bond !

     

    Créé le 01/04/2013 à 06h26 - Mis à jour le 01/04/2013 à 13h05

    L'ancienne ministre incarnera une James Bond Girl dans le prochain James Bond.

    L'ancienne ministre incarnera une James Bond Girl dans le prochain James Bond. / AFP/KENZO TRIBOUILLARD

    ECOUTER Dominique Tenza | 01/04/2013 - 13h11écouterRoselyne Bachelot : "J'ai été très surprise" Séduire un public plus senior
    Finies les James Bond-Girls plantureuses de 20 ans : l'heure est à la conquête d'un autre public, "plus sénior". La société de production en charge du casting a trouvé l'actrice idéale pour le prochain volet des aventures du plus célèbre espion anglais : Roselyne Bachelot. Très surprise, elle explique avoir reçu "un coup de fil de Martin Scorsese qui lui aurait confié "qu'il tournait la nouvelle version de James Bond". Selon elle : "On ne peut pas avoir que des supers nanas de vingt ou vingt-cinq ans, il faut aussi plaire à un public plus sénior".

    Daniel Craig a insisté
    Roselyne Bachelot a donc définitivement tourné la page de la politique, après s'être reconvertie en chroniqueuse télé dans l'émission de Laurence Ferrari le Grand 8. Une transition réussie puisque ses prestations ont traversé l'océan Atlantique jusqu'à être remarquées par son futur collègue, l'acteur Daniel Craig, s'enthousiasme-t-elle. Elle ajoute qu'elle aurait eu un entretien téléphonique avec l'interprète de James Bond, qui "s'est très bien passé". 

    Reste à savoir si Bachelot sera à la hauteur de ses compatriotes ayant déjà conquis le coeur de 007, parmi lesquels figurent Sophie Marceau, Carole Bouquet ou encore Eva Green et plus récemment Bérénice Marlohe dans Skyfall.

    Convaincus par son interview ? Là aussi, info ou intox ???

    De toute façon, Roselyne est incontestablement une grande actrice (soit au yeux de Scorsese, soit à en tant que metteur en scène d'un canulard bien mené !!!) A suivre !


    1 commentaire
  • INFO OU INTOX ??? A vous de juger !

    La présidence de la République va quitter l’Élysée en 2014

    Le général de Gaulle et François Mitterrand en ont rêvé, François Hollande l’a fait. Les services de la présidence de la République vont quitter le palais de l’Élysée d’ici la fin de l’année 2014.


    Direction : Noisy-le-Grand

    Ce n’est pas la première fois que le transfert du siège de la présidence est envisagé. Au début de son mandat, le général de Gaulle avait pensé à s’installer au château de Vincennes, plus vaste, plus sûr et facilement accessible par voie aérienne. Valéry Giscard d’Estaing avait songé à l’École militaire, et Français Mitterrand à l’Hôtel des Invalides. Le choix de François Hollande s’est porté sur un site d’une toute autre nature : l’ESIEE Paris, une école d’ingénierie et de management située à Noisy-le-Grand. L’établissement, qui accueille aujourd’hui plus de 1000 étudiants, doit lui-même emménager l’année prochaine dans un campus plus étendu. Le président de la République disposera d’un appartement privé dans les nouveaux locaux, mais l’essentiel du bâtiment sera occupé par son cabinet, son état-major particulier et des services administratifs et techniques.

    Jean-Daniel Berthelot, chef du service de l’administration et de la conservation des résidences présidentielles, explique ce choix. « Ce site présente de multiples avantages, dit-il. C’est un superbe bâtiment, résolument moderne et parfaitement équipé. Il est situé au cœur du Campus Descartes, le pôle de recherche de Marne-la-Vallée, dans un environnement très stimulant. Il est aussi proche des aéroports et des grands axes autoroutiers. » Mis dans la confidence depuis quelques jours, Michel Pajon, le député-maire socialiste de Noisy-le-Grand, se réjouit d’accueillir « le premier des Français » dans sa cité, « une ville à la fois paisible et dynamique, où il fait bon vivre et travailler ».

    L’Élysée à louer

    La prochaine destination de l’Élysée n’est pas encore connue. Jean-Daniel Berthelot nous confie que la création d’un musée de la République a été un moment envisagée, sur le modèle de la Maison de l’histoire de la République fédérale, ouverte à Bonn en 1994 et qui est devenue l’un des musées les plus visités d’Allemagne. Toutefois, l’état actuel des finances publiques ne permet plus un tel projet. Il est prévu de proposer le palais à la location, dans le cadre d’une « procédure rigoureuse et complètement transparente ». Au-delà du symbole, l’opération devrait donc permettre de renflouer les caisses de l’État.

    Selon Angélique de Coudenhove, spécialiste de l’immobilier de luxe à Paris, l’Élysée ne manquera pas de susciter des convoitises. « C’est évidemment un bien d’exception, un cran au dessus de tous les hôtels particuliers parisiens. Un usage commercial semble exclu, mais il pourrait intéresser certains organismes étrangers, ou des particuliers très fortunés, sensibles au prestige d’une telle adresse. » Parmi les locataires potentiels, on pourrait retrouver l’ambassade du Qatar. Son siège de la rue de Tilsitt est en effet devenu trop exigu pour abriter les services consulaires, en fort développement depuis quelques années. L’émirat faisait d’ailleurs partie des candidats à l’acquisition de l’Hôtel de la Marine, place de la Concorde, quand sa cession fut envisagée en 2010. Angélique de Coudenhove assure cependant que la concurrence sera vive. Elle a déjà reçu des demandes d’informations des quatre coins du monde.

    Des réactions contrastées

    Le déménagement de la présidence a suscité des réactions contrastées dans la classe politique. Pour Harlem Désir, le Premier secrétaire du PS, ce choix reflète la personnalité du président et s’inscrit parfaitement dans son projet politique : « François Hollande est un homme simple et un homme moderne. C’est tout naturellement qu’il a décidé de quitter un palais désuet dans un quartier cossu pour se rapprocher des Français, en particulier des plus jeunes, et s’installer là où se joue la révolution numérique à la française. » Habituellement critique à l’égard du président, Jean-Luc Mélenchon a lui aussi salué cette décision. « Personnellement, je n’ai jamais compris ce que le président de la République faisait dans ce palais de courtisane. La République n’a pas besoin de sols marbrés ou de plafonds dorés. (...) Et aller en Seine-Saint-Denis, dans le 9-3, c’est une bonne idée. Comme ça, on est sûr que Sarkozy ne se représentera pas. »

    À l’UMP, en revanche (...) Lire la suite de l'article


    1 commentaire
  • NEWS TV

    Jean-Luc Delarue interpellé dans une enquête pour trafic de stupéfiants (màj)

    Jean-Luc Delarue interpellé dans une enquête pour trafic de stupéfiants

    Nouveau scandale pour Jean-Luc Delarue : selon RTL, l'animateur aurait été placé en garde-à-vue ce matin dans le cadre d'une enquête sur un important trafic de stupéfiants.


    Voilà une affaire qui ne devrait pas redorer l'image de Jean-Luc Delarue. Habitué aux scandales et aux polémiques ces dernières années (son comportement agressif avec l'équipage lors d'un vol en avion, un mail étrange envoyé à un collaborateur, son déparage lors des Globes de Cristal, France 2 qui le prive ensuite de direct...), l'animateur doit affronter une affaire de plus aujourd'hui : selon RTL, Delarue a été interpellé par la police ce matin vers six heures à son domicile, puis placé en garde à vue dans le cadre d'une enquête sur un trafic de stupéfiants. Selon la station de la rue Bayard, les enquêteurs travaillent depuis de longs mois sur un gros réseau de trafiquants de cocaïne approvisionnant l'Ile-de-France.

    "Le présentateur apparaît dans l'enquête comme un important consommateur, explique le journaliste Julien Dumont sur RTL. Pas de preuve pour l'heure qu'il ait revendu des produits stupéfiants. Mais les quantités de coke qu'il se procurait auprès du réseau semblent nécessiter un certain nombre de vérifications. On parle d'achat pour plusieurs milliers d'euros chaque mois, ce qui représente des quantités impressionnantes pour un consommateur". Suite à cette garde à vue, Jean-Luc Delarue pourrait être mis en examen... ou simplement remis en liberté. 

    Mise à jour : Selon RTL, 16 grammes de cocaïne ont été saisies au domicile de l'animateur. Les policiers cherchent à savoir si Jean-Luc Delarue réservait cette cocaïne à sa consommation personnelle, malgré l'importance des sommes engagées, ou "s'il en faisait bénéficier d'autres personnes".

    Julien Thomas - mardi 14 septembre 2010 à 09h50

     

    SUITE...

    Jean-Luc Delarue : Sorti de garde à vue, il enregistre ce soir !

    Jean-Luc Delarue : Sorti de garde à vue, il enregistre ce soir !

    Interpellé ce matin à son domicile, Jean-Luc Delarue a été libéré de sa garde à vue. Il est attendu dès ce soir dans les studios pour enregistrer Toute une Histoire.


    Quelle journée pour Jean-Luc Delarue ! Interpellé à 6 heures du matin, l'animateur a été entendu pendant près de dix heures dans les locaux de la sûreté départementale des Hauts-de-Seine, à Nanterre. La police l'interrogeait dans le cadre d'une affaire de stupéfiants, sur laquelle elle travaille depuis de longues semaines sur la base d'écoutes téléphoniques de trafiquants. Jean-Luc Delarue, lui, a été entendu en tant que consommateur de cocaïne. 16 grammes de poudre blanche ont été saisis chez lui ce matin.

    Jean-Luc Delarue est sorti de garde à vue vers 16 heures, s'engouffrant dans un moto-taxi, révèle voici.fr. L'animateur n'aura pas vraiment le temps de récupérer, puisqu'il est attendu à 18 heures dans le studio Pierre Desgraupes, au siège de France Télévisions, pour mettre en boîte des numéros de Toute une Histoire, son magazine quotidien de début d'après midi sur France 2. 

    La journée d'enregistrement, qui devait démarrer à 14 heures, a été maintenue tant bien que mal, public et témoins poireautant depuis ce midi sur place. Trois émissions d'affilée étaient prévues. Réservoir Prod, la société de Delarue, espère en tourner au moins deux ce soir, et d'autres demain.

    V.S. - mardi 14 septembre 2010 à 16h52

     

    Commentaires des internautes (morceaux choisis ) :

    • "Ponette, j'ai beau chercher, je sais pas comment on s'engouffre dans une moto....peut-être avec une bonne dose de cocaïne dans le nez !?"
    • "Me faites pas rire (j'ai des gerçures)....... on oublie juste de parler de tous les autres qui font exacteemnt la meme chose, mais eux ont l'intelligence de ne pas se faire piquer !!....... commencez par le show bizz et Johnny ... et la liste est longue !!....."
    • "bien bien bien, donc on fout en garde à vue/vous pendant 8h le public de France 2 pour l'enregistrement de l'émission le temps que JLD se pointe ?lol"
    • "apres l'agression sur une hotesse de l'air ( etait-il en manque?) c'est le coup de la coke .. bel exemple quand on tente de faire des emissions " sociales"..y'avait seulement 16 grammes ??? y'avait plus rien dans le reservoir( prod ) de ses chiottes ?"

    votre commentaire
  • NEWS People

    Un scandale de plus pour Delarue !

    Un scandale de plus pour Delarue !


    Décidément ça ne va pas fort pour Jean-Luc Delarue... Outre sa blague douteuse adressée à Yamina Benguigui aux Globes de Cristalson interdiction de direct par France 2 et les 493.200 euros d'amende que sa société de production doit verser, l'animateur doit faire face à une nouvelle polémique...

    Dans son dernier numéro, le magazine Entrevue divulgue en effet un mail que Delarue aurait envoyé à un de ses collaborateurs en octobre 2007. Dans ce message, il donnerait les  pistes de travail à suivre pour son émission Toute une histoire. Et ça n'est pas très reluisant ! Il commencerait donc par : "L'individu" (le téléspectateur) veut du "balourd", pas "du psy pour gonzesse". En poursuivant : "Faut penser loin, faut vraiment bien penser Noël. Les vacances, c'est vraiment pas bonnard pour Toute Une Histoire, et Noël si on est pas intelligent, ça peut tourner au carnage. Faut y aller fort, de l'infidélité de proximité, ouais... de l'inceste, de la mère pédophile, de la trahison..."

    Un nouveau scandale qui ne redorera pas son image déjà très ternie par ses antécédents. Et il ne serait pas tendre envers sa chaîne également : il évoquerait en effet "les frigides de France 2" qui, "comme d'hab ne regarderont pas" l'émission. 

    Pas joli, joli... Le doute est cependant de rigueur puisque Entrevue ne précise bien évidemment pas qui est son informateur. Le principal intéressé ne s'est pas encore prononcé sur l'affaire.

    Mathilde Saez - mercredi 01 avril 2009 à 14h20


    votre commentaire
  • Source Ouest-France :

    AVANT PROPOS

    santévendredi 18 juin 2010

     

     

    Près de cinquante professionnels ont participé à la mobilisation nationale des médecins généralistes, ce vendredi après-midi, en manifestant devant la caisse primaire d’assurance maladie. des délégations de loire-atlantique et du maine-et-loire avaient fait le déplacement.

    au cœur des revendications : la reconnaissance des médecins généralistes comme spécialistes, « ce qui n’est pas pris en compte, même si c’est inscrit dans la loi », assure philippe collen, président du syndicat mg 85. mais aussi le surmenage administratif, le harcèlement des caisses ou encore l’énorme problème de la baisse de la démographie médicale.

    les médecins ont symboliquement remis des feuilles de soin cotées cs (consultation spécialiste) à la direction de la cpam, qui a écouté leurs revendications.


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique