• Nos amis les Tamalou et les Abobola

    UNE PAGE D'HUMOURAprès la folle épopée des parents de Oui-oui, très occupés à batailler contre leur progéniture, allons, si vous le voulez bien, rendre visite à une espèce en voie d'explosion : leTAMALOU.

     

    Les Tamalou qui sont omniprésents dans notre quotidien : au boulot, en famille, dans nos loisirs...

    Je suis certaine que dans votre entourage, vous en connaissez au moins un ou une (Eh oui, le Tamalou n'a pas de sexe !).

    Comment le reconnaître ??? C'est celui (ou celle, donc) à qui vous n'osez pas dire la sacrosainte phrase "Bonjour, ça va ?"... Ah, non, surtout pas cette phrase ! Vous savez qu'en l'énonçant vous vous exposez à une longue liste de petits bobos.

     

    Par définition, le Tamalou a toujours un "pet" de travers. Une coupe au doigt, un bouton sur le front, le nez qui coule, bobo au dos, mal de tête... Et que sais-je encore ???

    (En ce sens, nous avons tous quelque chose de Tamalou. Nous adorons nous faire plaindre, c'est notre côté éternel enfant qui a besoin de se faire materner)

    Mais le Tamalou, le vrai, lui, a cette tendance hypocondriaque qui rend le moindre de ces bobos insurmontable et catastrophique.

    Un bouton devient un mélanome malin, une quinte de toux un cancer des poumons, une fatigue passagère une leucémie...

     

    Alors le Tamalou se plaint, encore et encore.

    Pour tenter de se rassurer ??? Mais non ! Que nenni !

    Quand il vous énumère ses douleurs, il y a belle lurette qu'il est allé consulter Internet pour vérifier que dans 1 cas sur 100 millions les symptomes collent !!! Et lui, forcément il EST ce cas là !

    Aussi, vis à vis des "vrais" médecins, le Tamalou adopte 2 positions :

    - soit il consulte peu de peur que le médecin le contredise,

    - soit il consulte à profusion une bonne 1/2 douzaine de spécialistes et en ressort toujours avec la même conclusion : "de toute façon, le médecin n'est pas bon, c'est évident qu'il se trompe... C'est écrit sur le Net... Je suis MALADE !!!

     

    Hypersensible et peu avare en détails, le Tamalou peut vous tenir la jambe très longtemps, à s'épandre sur son sort !

    C'est pourquoi, si par hasard vous vous prenez d'affection pour l'un d'entre eux, vous devez user de subterfuges pour pouvoir "avancer" (surtout au travail) : soit vous évitez soigneusement la rencontre, soit vous planifiez un vrai temps dédié à cette personne bien malheureuse finalement !

     

    J'ai une affection toute particulière pour le profil des Tamalou, parce qu'ils sont extrèmement altruistes, et que, pour le coup, ils ont cette fabuleuse propension à savoir aussi entendre vos propres plaintes (si pour autant vous avez l'occasion de les présenter le premier !!!). D'ailleurs, ce qui est fameux chez eux, c'est qu'ils sont capables de vous trouver, à vous aussi, tout un tas de maladies imaginaires...

    Grandioses, les Tamalou sont les rois de l'imagination.

     

    En revanche, il est une sorte de Tamalou beaucoup plus perfide. Une sorte de personnage égocentrique qui ne supporte pas qu'on ne pense pas qu'à lui ! C'est le ABOBOLA !

    Autant le Tamalou peut être attendrissant, même s'il est accaparant, autant le Abobola mérite beaucoup,à mon avis, moins de considération.

     

    En effet, le Abobola ne se plaint jamais naturellement, il est anti-médecine (ni classique, ni douce), mais il fait régulièrement savoir, par de savantes contorsions du corps, qu'il a mal ici ou là.

    Son objectif est que, justement, on lui pose la question "T'as mal où ?". Question à laquelle, en principe, il répond très vaguement, voire pas du tout.

     

    Par contre, tentez de vous plaindre, un tantinet soit peu, à un Abobola, et, très rapidement, il vous coupera la parole pour se plaindre encore plus...

    - "Humm, j'ai la tête lourde..."

    - "Oui mais moi, ça fait une semaine que j'ai la nuque raide, des douleurs aux tempes et suuuuuuper mal de tête !!! J'a bobo là, j'a bobo là, et puis là, puis là..."

    Le Abobola a toujours plus mal que vous, il est toujours plus fatigué, toujours plus stressé...

     

    Aaaah, il n'a pas de maladie incurable... c'est sûr... sauf à ce que vous même vous soyez très malade !

    De toute façon, le Abobola ne vous écoute pas. Il est le seul à mériter d'être soutenu, physiquement et psychologiquement. Alors !!!!!

     

    Mais au fait, qui sont, finalement, les représentants de ces populations  ?

     

    Si les femmes ont une tendance Tamalou, les Abobola sont majoritairement des hommes.

    Peut-être est-ce dû à leur nature macho intrinsèque ??!! D'ailleurs, ils ont bien souvent choisi une compagne qui ne s'écoute pas elle-même... un peu comme à l'ancienne époque : "travaille Femme !"

    Ben oui ! Il serait inimaginable pour un Abobola de se lier à une Tamalou !!! Inconcevable couple qui serait rapidement voué à l'échec !

     

    Quant aux Oui-oui abobola ou tamalou... Je ne vous dit pas !!! Quand vous en héritez, c'est la cata assurée dans la maison !

     

     

    Alors, chers lecteurs, ouvrez vos yeux, ouvrez vos coeurs, et découvrez quels Tamalou et Abobola vous entourent. Soyez indulgents, ils n'ont pas choisi d'être ainsi ! En principe, ils naissent comme ça, ils ne le deviennent pas... 

     

    Si vous-même vous vous reconnaissez quelque peu dans ces descriptions, ne soyez pas inquiets, vous êtes "normaux".

    Par contre, gardez toujours en mémoire qu'ici-bas il y a des gens qui souffrent vraiment, de maux difficiles à vivre.

    Pour ceux-là, ayez, s'il vous plait, une pensée avec moi et relativisez, si vous le pouvez, les douleurs de vos "petits" bobos.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    jeanneton
    Dimanche 21 Octobre 2012 à 14:31

    J'adore ! J'adore cette analyse : je suis fan.Merci

    2
    jeanneton
    Dimanche 21 Octobre 2012 à 17:40

    Si j'ai dit que ce texte était si vrai et génial.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :