• Bienvenue chez les Ventres à choux

     

    UNE PAGE D'HUMOUR

    Si les gars du Ch'Nord ont leur "Ch'ti", qu'ils "accrochent les machines" (étendre le linge) ou qu'ils "achètent les Pâques" (les oeufs de Pâques), les vendéens n'ont pas un mais plusieurs patois à leur compte. Ici, on passe "la since" (serpillère), on a des "ramasse-bourrier" (pelle à poussière) et on dort le "tantôt" (après-midi).

    Aussi, en guise de clin d'oeil à mes compatriotes vendéens (appelés aussi ventres à choux), je vous propose ci-après, une adaptation auto-biographique de mon dernier dimanche en patois "léger", version sous-titrée en français littéraire (pour ceux qui auraient la "comprenoire" difficile)

    Les Ch'ti n'ont qu'à bien se tenir !!!

    Ah... j'allais oublier... J'assume tout, même la tenue ! (d'ailleurs, si l'on se fie à cette dernière, j'aurais dû intituler l'article "bienvenues chez les ploucs")

     

    A dimanche, o fésé biau. La ptite boune femme l'sété dit qu'a s'ré bé dehors.

    Par un beau dimanche de printemps, la jeune femme se prit d'envie pour une sortie ensoleillée.

     

    Do coup, la bougresse étia a peine sortie do lit qu'al avé d'jà mi do gants pi qu'al été parti biner dans l'potager. O l'avé tant d'mouvaises herbes qu'al disé !

    Dès le réveil, elle enfila des gants et elle alla désherber le potager envahi de liseron !

     

    Cré tu qu'al oré pris l'temps d'se fagoter ? Ren ! T'o rêve mon gars !!! Quan q'to voué comment qu'al été attifée !!!

    A s't'ure, qué to qu'o lé qu'chette tenue ???!!! Do savates, do soquettes pi oune espèce d'chmise de nuit ! Ben fi d'garce, o lé pas bé famu tout'ché ! Pi dire qu'al y'a passé presqu'taoute sa sorée dans t'cho potager !

    Mais elle n'avait pas pris le temps de se vêtir décemment. Ainsi, c'est habillée de sa tenue de nuit, de soquettes et de chaussons de gym qu'elle a passé le plus clair de sa journée dans le potager. Pas très esthétique tout ça.

     

    Moué y to dit qu'al auré bé raide mu fé d'rester couchée. Après un tantôt d'même, l'ira s'piaindre qu'al a maoul partot !!!

    N'aurait-elle pas mieux fait de rester au lit se reposer ? Après une après midi de du labeur, il est probable qu'elle ressente des courbatures multiples !!!

     

    Bé la prouchaine foué qu'o t'védra en taïte d'aller r'touner l'terrain, to réfléchira à du foué ma ptite feuille... parc'qu'là, é pas bé famu !

    Elle y réfléchira sans doute à deux fois la prochaine fois qu'elle voudra jardiner.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :